Articles

Affichage des articles du mai, 2017

Les porteurs #1 - Matt

Image
Quand j'aurai 16 ans, je choisirai mon sexe.


Le bandeau du livre l’annonce : « à 16 ans, il faut choisir ». Entouré des symboles des sexes masculin et féminin, l’injonction est claire : dès les premières pages, C. Kueva, l’auteure, nous fait entrer dans un monde où les enfants naissent et grandissent hermaphrodites jusqu’au moment où ils doivent opter, à l’âge de seize ans, pour un sexe ou pour l’autre. Depuis la grande catastrophe nucléaire, commémorée tous les ans le 26 avril par une minute de silence, il y a donc une césure dans la vie de chacun, un avant et un après la « Seza » : Seza, c’est le nom donné à la cérémonie qui marque le passage à la vie adulte, sexuée. Des cours sont dispensés pour aider chaque jeune à prendre sa décision, parfois déjà mûrie par les relations amicales nouées dans la neutralité de l’enfance et de la pré-adolescence.
Tout cet aspect de la vie est régulé de près par le corps des Sanits et un Centre de planning hormonal, le « CPH », celui-là même qui s…

Dans les rêves de grand-père

Image
La semaine dernière, je vous parlais de la mort de papi vue par une petite Emma qui prêtait sa voix à l’écrivain Mikaël Ollivier dans Mange tes pâtes !
Dieu merci, tous les papis ne sont pas morts ! Il en est encore un, bien vert, Jean Perrot, universitaire réputé, spécialiste de littérature pour la jeunesse, qui vient de publier, peut-être en guise de travaux pratiques après avoir longtemps critiqué ceux des autres, un album illustré par le grand Jean Claverie. Les deux Jean ont en effet uni leurs talents pour entrer Dans les rêves de grand-père, c’est le titre du livre. Celui-ci nous conte l’arrivée de Davidou dans le fracas du monde. Le regard étonné et inconditionné d’un grand-père sur son petit-fils laisse pointer tantôt « un sourire en coin » tantôt l’inquiétude devant « une ombre qui grandit ». 
La méditation de Jean Perrot se déploie dans une prose poétique, comme autant de tableaux qui composent au final un art d’être grand-père, dans un monde où l’amour est désormais seul à ig…

Mange tes pâtes !

Image
« Ce matin, ils ont mis papi dans un grand trou ». Le grand-père d’Emma vient de mourir et sa petite-fille, qui n’a pas sa langue dans sa poche, se pose des tas de questions, à voix haute. Et pour une fois, papa, qui a d’habitude réponse à tout, semble caler, autant que maman, Mamie, et Mme Delcroix l’institutrice. Il y a des pourquoi qui sont veufs de parce que. Mais cela n’impressionne pas Emma qui poursuit son enquête. Le jour de la Toussaint, la visite au cimetière en compagnie de ses parents et de Mamie est l’occasion pour Emma d’être confrontée aux deux versions de l’après. Pour Mamie, qui est croyante, papi est « là-haut ». Mais pour papa, comme il l’explique à sa fille, après, il n’y a « rien » et, comme en réponse à ce « rien » qui intrigue Emma, il compare étourdiment la mort à un sommeil sans rêves. Pas étonnant que la petite fille ait du mal à s’endormir ce soir-là…
En quelques pages incisives, Emma fait son chemin. Mikaël Ollivier a su trouver les mots les plus simples pou…